En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

CSP : une opportunité pour réaliser un vieux rêve

Après dix années dans la comptabilité, Mickaël B. est licencié économique. Le CSP et la ténacité de sa consultante lui ont permis de réaliser son souhait : faire une formation en informatique. Il est aujourd’hui administrateur systèmes.

Mickael B

Sodie 5

Pourquoi Sodie

  • Face à un financement peu aisé à obtenir dans la comptabilité, sa consultante Sodie l’aide à constituer son dossier de financement, et soutient sa demande auprès de Pôle Emploi.
  • « Elle s’est battue autant que moi !»

Une première passion pour les chiffres

Mickaël B., attiré par les chiffres, optait au début des années 2000 pour un BTS en comptabilité et gestion, réalisé en alternance. Puis, pendant plus de 10 ans, suite à plusieurs évolutions salariales et professionnelles, il a occupé différents postes dans ce domaine, d’abord dans la comptabilité générale, puis dans les immobilisations ou la trésorerie. S’ennuyant rapidement dans une entreprise et ayant la « bougeotte », il change quatre fois
d’entreprise au cours de la première partie de sa carrière professionnelle, jusqu’à ce qu’il soit licencié en 2013, suite à des difficultés économiques rencontrées par son employeur.

De la nécessité d’être bien accompagné dans ses projets

Licencié économique, Mickaël B. reste confiant car il sait qu’il n’aura aucun mal à retrouver du travail dans la comptabilité. Néanmoins, il opte pour le Contrat de Sécurisation Professionnelle afin de saisir l’opportunité de réaliser une formation en informatique. Coûteuse, il sait qu’il n’aurait pas les moyens de financer cette formation hors de ce cadre. Bien que le domaine de la comptabilité lui plaise et offre de réels débouchés professionnels, il souhaite désormais s’orienter vers le secteur de l’informatique. Attiré par le matériel, la « bidouille » comme il dit, et le contact avec le client, il souhaite réaliser une formation dans l’informatique, formation qu’il n’avait pu réaliser plus jeune, faute d’un dossier scolaire suffisamment bon pour intégrer une école d’informatique. Ainsi, dès qu’il a su qu’il allait être licencié, Mickaël B. a prospecté les centres de formation. Il est donc orienté chez Sodie, avec un projet professionnel déjà bien ficelé. « Ma consultante m’a aidé essentiellement à monter mon dossier, me permettant d’obtenir un financement pour ma formation » : lettre de motivation, enquête métier, stage en entreprise, documents administratifs… 

Des sacrifices pour travailler dans l’informatique

Après deux mois de formation théorique et un stage en entreprise obtenu à l’aide de son réseau personnel, Mickaël B. obtient un diplôme de Technicien Supérieur en réseaux informatiques et télécommunications. Après sa formation, il est resté, en tant qu’administrateur systèmes,
dans l’entreprise au sein de laquelle il avait fait ses stages, une SSII proposant des prestations informatiques à différents clients. Malgré la forte perte de salaire qu’il a eu à subir, il n’a aucun regret quant à son choix de reconversion. De plus, il sait que dans l’informatique, s’il fait ses preuves, il aura la possibilité d’évoluer professionnellement. Son souhait : occuper un poste d’ingénieur réseau d’ici quelques années.