En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Reprendre confiance pour retrouver à tout prix un emploi 

Après une longue carrière marquée par une première reconversion, Florence M. est licenciée économique à 59 ans. Déboussolée, mais souhaitant continuer à travailler, Sodie l’aide à reprendre confiance en elle, tout en la conseillant dans sa recherche d’emploi.

Florence MSodie1

Pourquoi Sodie

  • Alors que Florence M. était « déstabilisée » et « avait perdu confiance » en elle suite à son licenciement économique, Sodie, l’a remise « en dynamique».
  • « Grâce aux entretiens individuels et aux ateliers collectifs proposés par ma consultante, je me suis rendu compte que j’avais encore une valeur ajoutée à proposer à un employeur ».

 

 

Une carrière longue marquépar une reconversion

Au cours de sa carrière professionnelle, Florence M. a occupé différents emplois dans plusieurs sociétés. Elle a commencé comme responsable d’une boutique de prêt-à-porter. Alors qu’initialement, cela devait être seulement un contrat de vacances pour donner un coup de main dans la boutique d’une amie, elle y est finalement restée près de 20 ans. Après une formation technicocommerciale, Florence M. s’est ensuite reconvertie et a occupé un emploi d’hôtesse - standardiste, puis de secrétaire de direction et, enfin, de secrétaire technique dans une entreprise de BTP, de laquelle elle est licenciée économique en mai 2013.

Être accompagnée pour retrouver confiance en soi

Consciente qu’elle allait être licenciée et curieuse de nature, Florence M. se renseigne rapidement sur le Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) et y souscrit, notamment parce qu’il lui permet de rechercher un nouvel emploi sans avoir à subir une perte de revenus. Licenciée économique à 59 ans, Florence M. a perdu confiance en elle car elle a peu changé d’entreprises au cours de sa carrière professionnelle, restant fidèle à ses employeurs. Elle n’identifie pas son éventuel apport à une autre entreprise. Pôle emploi lui propose deux organismes en vue de son accompagnement.
Elle choisit Sodie car le site est le plus proche de son domicile. Elle arrive avec le souhait de chercher un emploi dans le même métier et le même secteur d’activité. Florence M. est rassurée de rester dans ce qu’elle sait « déjà faire » sachant qu’il y a des débouchés. Néanmoins, elle envisage la possibilité d’élargir sa recherche dans le cas où elle ne parviendrait pas rapidement à retrouver un emploi.
Avec Sodie, à raison d’une rencontre par semaine, en individuel ou en collectif, elle refait son CV et apprend à se présenter à un recruteur en simulant notamment des entretiens de recrutement.
Avec l’aide de sa consultante, Florence M. répond à une offre d’emploi, une seule, et est recrutée, quelques mois seulement après le début de son accompagnement. Elle est très satisfaite de l’accompagnement qui lui a été proposé, notamment des apports de sa consultante, « charmante », et « compréhensive » ainsi que des échanges avec les autres bénéficiaires (« bonne ambiance », « convivialité »). 

Travailler à tout prix

Aujourd’hui, Florence M. est toujours assistante commerciale, dans la même entreprise depuis sa reprise d’emploi.
Bien qu’au niveau financier elle ait dû accepter une perte de salaire de l’ordre de 20%, elle s’estime satisfaite de sa situation professionnelle actuelle. Seule, avec un enfant à charge, elle avait un besoin absolu de travailler. A quelques années de la retraite, elle souhaite conclure positivement sa carrière dans cette entreprise.